Actualités

21 01 2016

Le TAFTA, sérieuse menace pour le bien-être animal


L’entrée en 2016 est l’occasion de remettre sur la table les dossiers sur lesquels nous menons un travail de fond. Le TAFTA est l’un deux.

 

Depuis 2013, l’Union européenne et les Etats-Unis négocient un traité consistant à supprimer les barrières douanières et aligner les règlementations face aux importations de marchandises. Un texte auquel WELFARM - Protection mondiale des animaux de ferme s’oppose fermement.

Si ce projet d’accord de libre-échange transatlantique, désigné par l’acronyme TAFTA, peut sembler de bon augure de prime abord, il n’en demeure pas moins qu’il constitue un réel danger, les préjudices étant potentiellement conséquents pour le bien-être animal !

En effet, les législations actuelles concernant l’élevage outre-Atlantique sont peu nombreuses et autorisent aussi bien des pratiques d’élevages scandaleuses pour l’animal que dangereuses pour notre santé.

Autrement dit, accepter le traité TAFTA équivaudrait à dire oui à des normes d’élevage et sanitaires préoccupantes : animaux nourris aux hormones de croissance, soumis à de fortes doses d'antibiotiques, élevés en surnombre et selon des pratiques actuellement interdites en Europe…

Mutualiser les forces

C’est pourquoi il est primordial que chacun en Europe se mobilise, aux côtés des citoyens des Etats-Unis, pour exiger l’abandon définitif des négociations d’un texte aussi préoccupant pour l’avenir des droits de l’animal.

Actuellement à l’état de projet, le traité n’est pas encore ratifié. Il n’est donc pas trop tard pour entreprendre une action, mais nous devons faire vite !

Comment agir ?

Trois moyens s’offrent à vous :

A l’heure actuelle, cette pétition adressée à la Commission Européenne a déjà récolté 2 millions de signatures !

  • Contactez vos députés pour leur faire part de votre mécontentement.
  • Relayez l’information le plus largement possible.