Actualités

15 03 2016

WELFARM défend le bien-être animal au Parlement européen


Les 9 et 10 mars, l’équipe de WELFARM s’est rendue au Parlement européen de Strasbourg afin d’y rencontrer des eurodéputés engagés pour la cause animale.

 

Mercredi 9 mars, WELFARM et 3 associations internationales de protection animale* étaient reçues par le Commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, et les députés Janusz Wojciechowski et Stefan Eck (respectivement Président et Vice-Président de l’Intergroupe sur la protection et la conservation des animaux du Parlement européen).


Cette entrevue a été l’occasion de mettre en exergue les problèmes liés au bien-être subis par les lapins d’élevage en Europe. Mais aussi, WELFARM a pu répondre à la sollicitation de M. Eck afin de participer à la rédaction d’un rapport européen sur le bien-être des lapins.

Actuellement, en France comme en Europe, la majorité des lapins de chair est élevée dans des conditions qui ne respectent pas leurs besoins naturels. Ces lapins vivent dans des cages en batterie avec de fortes densités allant de 15 à 20 lapins/m². La faible complexité de cet environnement (par exemple, la hauteur de cage ne permet pas aux animaux de se tenir debout, absence d’éléments à ronger, etc.), occasionne pour les lapins des troubles comportementaux, des maladies, des dommages morphologiques et du stress.

De plus, aucun texte réglementaire européen actuel ne protège spécifiquement les lapins d’élevage.

 

Jeudi 10 mars, WELFARM a assisté à la session mensuelle de l'Intergroupe européen sur le bien-être animal, consacrée au bien-être des porcs. Cet événement réunit chaque mois des membres du Parlement européen sensibles à la cause animale.

Les députés européens présents ont été interpelés sur la problématique des mutilations routinières des porcs en Europe et l’insuffisance du niveau d’enrichissement de leur milieu de vie, une thématique portée par Welfarm depuis 2010 par sa mascotte Paillasson le cochon.

Des recommandations et un guide de bonnes pratiques relatives à l’enrichissement du milieu de vie des porcs, attendus depuis plus de deux ans, ont également été présentés par la Commission européenne au cours de cette réunion.

Nous espérons qu’à la suite de ces réunions les députés européens s’engageront à soutenir des initiatives visant à mieux prendre en compte les besoins des porcs et des lapins en élevage et que la Commission européenne prendra les mesures nécessaires afin de pallier les problématiques de bien-être auxquelles ces animaux sont confrontés.

*Eurogroup for Animals, Vier Pfoten / Four Paws, Compassion in World Farming

Sur la photo ci-dessous, de gauche à droite : Stefan Eck, Janusz Wojciechowski, Vytenis Andriukaitis et Jonathan Fleurent, chargé d’études bien-être animal à WELFARM.