L’abattage des animaux d'élevage

Campagne abattage PMAF
L’abattage se fait généralement en deux étapes. Les animaux sont dans un premier temps étourdis (avec un pistolet à tige perforante, par choc électrique ou avec du gaz). L’étourdissement a pour objectif de rendre l’animal inconscient de façon à ce qu’il ne ressente plus la douleur. Leur gorge est ensuite tranchée et ils meurent du fait de la perte de sang. Hélas, dans certains pays, il n’y a aucune loi ni même de code de bonnes pratiques pour indiquer les méthodes d’abattage. De ce fait, beaucoup d’animaux sont étourdis de façon inefficace ou ne sont pas du tout étourdis.

 

Pourquoi la PMAF est-elle préoccupée par les méthodes d’abattage des animaux ?
Pourquoi la PMAF est-elle préoccupée par les méthodes d’abattage des animaux ?

Pourquoi WELFARM est-elle préoccupée par les méthodes d’abattage des animaux ?

WELFARM est préoccupée par le fait que :

  • il est important que le courant utilisé pour étourdir les animaux soit suffisamment fort. Si la puissance du courant électrique n’est pas assez élevée, ou si les pinces destinées à étourdir les animaux ne sont pas placées correctement sur la tête de l’animal, il y a un risque que l’animal ne soit pas étourdi correctement. Certains animaux doivent parfois être étourdis une seconde fois ; cela signifie que la première tentative pour étourdir l’animal a, plutôt qu’étourdir l’animal, envoyé un puissant et douloureux choc électrique. Dans le cas des volailles qui sont abattues en utilisant un bain d’eau électrifié, les oiseaux ne sont pas toujours étourdis correctement parce qu’il arrive qu’ils relèvent leur tête au-dessus de l’eau. Beaucoup de volailles, en particulier les plus grosses, paniquent et se débattent lorsqu’elles sont suspendues sur la chaîne d’abattage ; si elles touchent l’eau en battant des ailes, avant d’avoir été étourdies, elles reçoivent une violente décharge électrique ;
  • même un étourdissement électrique correct ne dure pas très longtemps. Il est important qu’il n’y ait pas un temps trop long qui s’écoule entre l’étourdissement et l’entaillement de la gorge sinon, la volaille peut reprendre conscience ;
  • il est très important que les deux carotides (ce sont les deux artères principales qui irriguent le cerveau avec du sang) soient tranchées pour garantir une évacuation rapide du sang et la mort, afin de réduire le risque que l’animal puisse reprendre conscience (à l’heure actuelle, la loi exige que seule une carotide soit tranchée) ;
  • des recherches scientifiques démontrent qu’un long moment s’écoule entre l’égorgement et la perte totale de conscience. Si l’animal n’a pas été étourdi avant que sa gorge soit tranchée, il souffre beaucoup et subit un stress important.

 

Notre point de vue

Notre point de vue

WELFARM souhaite que les mesures suivantes entrent en vigueur afin d’améliorer les conditions d’abattage des animaux :

  • la réglementation devrait exiger que tous les animaux soient étourdis avant d’être égorgés, même lorsqu’ils sont abattus pour fournir de la viande à des communautés religieuses soucieuses de pratiquer l’abattage rituel. WELFARM est opposée à toute forme de racisme religieux ou racial. Nous soutenons le principe de la liberté du culte, mais ce principe ne devrait pas être étendu au point d’imposer d’importantes souffrances aux animaux ;
  • la réglementation devrait clairement définir la puissance minimale du courrant pour chaque espèce afin de garantir un étourdissement efficace ;
  • la réglementation devrait préciser le temps maximal qui peut s’écouler entre l’étourdissement et l’égorgement ;
  • la réglementation devrait préciser que les deux artères carotides doivent être tranchées ;
  • l’utilisation de dioxyde de carbone pour étourdir et tuer les porcs devrait être interdite. Cette méthode peut conduire à une détresse respiratoire et à une profonde aversion ;
  • il devrait être mis un terme aux cadences d’abattage trop élevées, dans la mesure où elles rendent extrêmement difficile la prévention des problèmes pour le bien-être des animaux.

 

Que pouvez-vous faire ?

Que pouvez-vous faire ?

Soutenez WELFARM qui œuvre à l’amélioration des conditions de transport et d’abattage des animaux.