La Boutique
Newsletter
Contacter la PMAF

L'élevage de porcs

Campagne porcs PMAF
Les porcs sont élevés soit pour produire des porcelets, soit pour produire de la viande. Les truies élevées pour la reproduction ne subissent pas les mêmes conditions d’élevage que les porcs élevés pour leur viande (les porcs à l’engraissement).
Pour en savoir plus sur l'élevage des truies reproductrices, rendez-vous sur la page « Truies ».
Retrouvez tous les moyens pour agir aux côtés de la PMAF, pour un élevage plus respectueux des porcs, sur le site www.paillassonlecochon.com

 

Les porcs élevés pour leur viande
Les porcs élevés pour leur viande

Les porcs élevés pour leur viande

Les porcs élevés intensivement sont souvent gardés dans des bâtiments surchargés et où l’environnement est appauvri. De la paille est fournie à moins de la moitié des porcs élevés en Europe. Bien souvent ils sont gardés dans des bâtiments où l’éclairage est faible.

Quels sont les problèmes de bien-être qui existent pour les porcs élevés industriellement pour leur viande ?

Pas de litière de paille

Le sol nu et les caillebotis peuvent causer des blessures, des boiteries de l’inconfort et empêche un comportement normal de fouille.

Des densités d’élevage trop élevées

Les porcs sont souvent gardés dans des élevages surchargés avec peu ou pas d’espace pour prendre de l’exercice ou exprimer leur comportement naturel.

Le sevrage précoce

Les porcelets sont généralement enlevés brutalement de leur mère à l’âge de quatre semaines alors que à l’état naturel le sevrage se ferait progressivement vers l’âge de trois ou quatre mois.

La coupe des queues

A cause des densités d’élevage trop élevées et de l’environnement appauvri, il est fréquent que les porcs mordent la queue de leurs congénères. C’est la raison pour laquelle on coupe généralement la queue des porcs.

La castration

En France et en Europe les porcelets sont généralement castrés les premiers jours de leur courte vie sans anesthésie.

Changements récents pour la réglementation européenne
Changements récents pour la réglementation européenne

Changements récents pour la réglementation européenne

En grande partie du fait des campagnes de la Protection mondiale des animaux de ferme, l’attache des truies et l’usage de stalles pour les truies seront progressivement interdits au sein de l’UE.

Depuis le 1er janvier 1996 :

Aucune nouvelle unité n’est autorisée à élever les truies en les attachant.

Depuis le 1er janvier 2003 :

 

  • Les nouveaux élevages ne sont pas autorisés à utiliser des stalles pour les truies. Tous les nouveaux élevages doivent respecter la réglementation de l’UE qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013.
  • Les porcs doivent avoir un accès permanent à des matériaux qu’ils peuvent fouiller et manipuler tels que de la paille, du foin, de la sciure, etc.

 

Depuis le 1er janvier 2006 :

L’attache des truies n’est plus autorisée dans aucun élevage.

A partir du 1er janvier 2013 :

 

  • Toutes les stalles existantes pour les truies doivent avoir été supprimées. Les truies doivent être gardées en groupes après les quatre premières semaines de gestation. Une semaine avant la date prévue de mise-bas, les truies peuvent être gardées dans une cage de mise-bas.
  • Lorsqu’elles sont gardées individuellement parce qu’elles sont malades ou blessées, les truies doivent avoir assez d’espace pour se retourner sur elles-même et pour se coucher confortablement.

 

Les sols en caillebotis total sont interdits : Une partie (1,3 m2) de l’espace au sol qu’occupe la truie doit être plein (non ajouré).

Les commentaires de la PMAF sur la réglementation européenne
Les commentaires de la PMAF sur la réglementation européenne

Les commentaires de la PMAF sur la réglementation européenne

Pour les truies

 

  • La PMAF déplore que les stalles pour les truies ne seront interdites qu’en 2 013 et que au-delà de cette date les truies pourront toujours être gardées en stalles pendant les quatre premières semaines de gestation.
  • Les cages de mise-bas devraient être remplacées par des petits enclos, dans lesquels les truies pourraient marcher et exprimer leur comportement normal de nidification.
  • La PMAF croit que les truies gardées en groupes devraient avoir au moins 3,5 m2 chacune.

 

Pour les porcs à l’engraissement

Du point de vue de la PMAF, les sols en caillebotis total ou en béton ne devraient pas être autorisés. Les porcs devraient avoir à leur disposition des aires de repos recouverts de paille.

La coupe des queues, les castrations douloureuses et la coupe des dents devraient être interdites.

La PMAF souhaite que les porcs à l’engraissement disposent d’au moins 50% d’espace supplémentaire qu’il n’en ont à l’heure actuelle.

Les porcs élevés en plein air ou en liberté - Label Rouge - et l’élevage biologique de porcs une meilleure alternative : les porcs fermiers élevés en plein air ou en liberté – Label Rouge - ou les porcs biologiques ont un accès au plein air. De plus les truies doivent être élevées en groupe durant la plus grande partie de leur gestation.

Que pouvez-vous faire ?

Retrouvez tous les moyens pour agir aux côtés de la PMAF, pour un élevage plus respectueux des porcs, sur le site www.paillassonlecochon.com

Ecrivez à votre journal local ou à une station radio pour les interpeller sur les souffrances des porcs élevés intensivement et sur les méthodes alternatives aux élevages intensifs qui existent.

Si vous achetez de la viande de porc, ne choisissez que de la viande de porc biologique ou de la viande de porc élevé en plein air ou élevé en liberté - Label Rouge.

Ecrivez à votre chaîne de supermarchés ou aux restaurants que vous fréquentez et demandez-leurs de ne proposer que de la viande de porc biologique ou de la viande de porc élevé en plein air ou en liberté – Label Rouge.